NEMA-CO
Coucou, et bonne fêtes de fin d'année

Tu es actuellement en train de te connecter.
Je te souhaite un bon jeu <3

Kiara-Trodai.P l'admin

NEMA-CO


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Désert

Aller en bas 
AuteurMessage
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Le Désert    Dim 20 Mar - 7:49


Le Désert, si silencieux, mais si dangereux...sec et aride, peuplé d'une poignée de cactus seulement...et d'ossements de voyageurs perdus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara-Trodai
Chef
Chef
avatar

Messages : 1164
Points : 32591
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 25
Localisation : Loin

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Dim 20 Mar - 8:06

Ca donne comme qui dirait...envie d'y aller !!! xDD

_________________
Citation :
Si enciendes un vela para Dios, enciendes en dos para el Diablo...<3
On ne dit jamais assez souvent je t'aime aux gens qu"on aime
Quelque chose meurt dans l'âme quand un ami s'en va.




∂αηѕ ℓα ηυιт qυι мє ρяσтègє נ'σѕє êтяє єηƒιη мσι-мêмє


La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu’il n’existe pas.


La ressemblance de nos destins doit contribuer encore à faire naître notre amitié

ℓ'αмσυя єѕт ανєυgℓє, ιℓ ƒαυт ∂ση¢ тσυ¢нєя


Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours

Les fautes sont petites quand l'amour est grand



ѕι ησυѕ єη ѕσммєѕ αяяινéѕ ℓà, ¢'єѕт qυє ησυѕ ¢яσуσηѕ єη ησтяє ∂єѕтιη


Que seriez vous prêt à perdre, en échange d'un être cher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nema-co.1fr1.net
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Dim 20 Mar - 8:07

Je dus vraiment courir rapidement dans la journée, car, le soir même, les steppes arides se profilaient déjà au loin devant moi. Et je regrettais amèrement de ne pas avoir emporter de cheval avec moi. S'il y avait quelque chose que les loups n'aimaient pas, c'était bel et bien le désert : cette chaleur et ce soleil tapant, dans un environnement vide où l'on se sentait menacé. Le loup était un animal de forêt, qui aimait sentir l'ombre des grands pins, et le doux bruissement du feuillage.
Hors, pour atteindre les Terres Brunes, c'était le désert qui était le plus présent. Parfois, j'étais vraiment sotte! Quelle idée de s'aventurer sans monture! Et mes provisions étaient bien maigres: une miche de pain, une grosse gourde d'eau et trois pommes.
Génial, dans le genre je pars-dans-le-désert-tel-un-vrai-baroudeur-sans-rien-parce que-je-veux-crever-comme-ces-jolis-petits-cadavres.
Beurk, quelle fin morbide. Comme si je redoutais d'entrer en contact avec le sable brûlant du désert, je ralentis le pas, tout en imprégnant la sensation si fraiche de l'herbe verte sous mes coussinets. La lune commençait déjà à remplacer le soleil, et j'en fus heureuse. Le désert était moins terrible la nuit. Enfin...c'était à vérifier. Que choisir, entre une journée brûlante, étouffante à en mourir, et à une nuit glaciale et venteuse?
Quitte à choisir...non. Je ne voyais vraiment pas quel était le mieux. Bon. Si je voulais rapidement échapper à cet enfer, mieux valait me dépêcher de rejoindre le Clan des Terres Brunes. Et la nuit, si je courais, j'aurai moins soif. Bon point.
Mais pour l'instant, j'allai manger un coup. Rien que de penser à la pénurie qui se profilait dans mon avenir...désertique - sans jeu de mot - , mon estomac se serra.
Allez, petit ventre...nous avions vécu pire, n'est-ce pas?
Ce n'était pas six mois à l'Académie qui m'avait changé en petite chochotte, non? J'étais une dure à cuir. J'accélérai le pas et m'approchai d'un rocher plat, où je pourrais manger commodément. Je mutai rapidement et frissonnai sous le contact de la légère brise du soir, qui jouait dans mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Dim 20 Mar - 8:08

Hihi oui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Mer 23 Mar - 5:34

Je plongeai la main dans ma sacoche en peau de bête, et en ressortit des vêtements : la tenue habituelle du désert, constituée d'un pantacourt bouffant, au tissu gris et usé par le temps, et d'une tunique rouge foncé à manches courtes. Parfait pour marcher sous la chaleur ambiante. Néanmoins, je ne pouvais pas en dire autant de mes chaussures : de simples sandales aux lanières de cuir qui me faisaient un mal de chien.
Enfin.
Je décidai d'entamer une pomme, et me coupai un petit bout de pain. Décidément, je n'étais vraiment pas faite pour la diète...! Mon ventre se serrait rien qu'à l'idée de ce qu'il allait subir. En gros, un repas par jour. Je laissai donc fondre le pain, consistant, gardant les effluves de blé noir dans ma bouche. Mmm...je l'avais récupéré tout chauds de la cuisine. Un délice. Bien maigre, certes...mais ça valait le coup de le conserver encore un peu.
Je ne m'attardai pas beaucoup, et, avant de reprendre route, je décidai de faire quelques réserves. Je venais justement d'inhaler l'odeur d'une laie et de ses petits. Sous forme humaine, la senteur n'avait rien d'alléchant, mais je savais que mon loup se ferait un régale de planter ses - mes - crocs dans la peau bien tendre.
J'attrapai mon épée et me dirigeai vers la piste olfactive, tout doucement. Je n'avais pas envie de me rechanger pour muter, et restai donc humaine. Quand j'arrivai à l'orée du petit groupe de sangliers, je me baissai en faisant le moins de bruit possible, en évitant au maximum de cligner des yeux. Je décidai de n'attaquer que la laie, et de laisser les petits. Il ne fallait pas non plus que je me surcharge.
Quand la mère sembla ressentir ma présence, je sautai de ma cachette en un clin d'œil et fondis sur ma proie : elle poussa un petit cri et se dépêcha de se poser devant ses progénitures. Mon épée fendit l'air et s'abattit sans plus de cérémonie sur la gorge de l'animal, la tranchant d'un coup fin et précis, de sorte qu'elle ne souffre pas. Les bébés sangliers grognèrent et se répartirent, agités, autour du corps maternel. Agacée, je fis de grands gestes pour les chasser, ce qui marcha rapidement. La tête de la laie avait roulé sur le côté, et j'entrepris de dépecer la bête. Mes gestes se firent habiles et rapides, et j'eus tôt fait d'entreposer tous les morceaux de viandes dans mon sac, tenus au frais à côté des gourdes. J'espérai que ça n'attirerait pas trop les mouches. Mieux valait donc que je ne tarde pas trop à manger le tout. Et que je le fasse chauffer, surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Jeu 24 Mar - 7:08

J'vais essayer d'écrire, si j'ai le temps (:
Et un truc moins ennuyeux, Ma ^^

Mais là je vais faire les courses, j'écris dès que je rentre (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Jeu 24 Mar - 8:27

La nuit était d'un calme olympien. Et moi...je commençais à m'agiter : mon loup n'aimait pas ce silence pesant, qui ornait le désert de cette auréole glaçante, et je restais constamment sur mes gardes.
C'était partit pour la grande ballade du désert! Yeaaah!!!
Heureusement pour moi, la sable rougeâtre était frais, et non brûlant comme en plein jour, ce qui me permettait d'avancer plus vite, mes talons s'enfonçant dans la terre. Quelques étoiles suivaient mon odyssée, et je leur demandai secrètement de veiller sur moi. Ma main ne cessait de frôler la poignée de mon épée, comme pour me rassurer, et je continuais à avancer.
Pas après pas, soulèvements de genoux, et ma petite personne franchissait dune sur dune, si lentement et pourtant si rapidement.

Sable qui virevolte...

L'air ambiant était plus que glacé : une nuit typique du désert. Un vent froid, s'insinuant sadiquement dans mes vêtements et me donnant la chair de poule. En plus de ça, j'entendais les chacals et autres bestioles rire de moi, aux alentours. Agacée, je fusillai du regard le désert, sachant pourtant très bien que ça ne servirait à rien.

Huit kilomètres à pied, ça use, ça use...

Mes pensées gambadaient, m'envoyant le visage d'Ahàron, ce visage si parfait - trop, parfait. Il me manquait. Oui, affreusement. Et Kia'. Et Nelkh'. Nelkh' devait sans doute bien se porter, si elle était avec sa famille dans son clan. Elle devait y être heureuse. Mais Kia'...où donc était-elle? Je n'en savais strictement rien, et Jamie n'avait pas l'air non plus trop au courant. Enfin, elle était forte. Mais ça faisait déjà...trois, deux? semaines que nous étions séparées, Nelkhael, Kiara et moi. Et c'était long. Très, très, très long.
Vivement que je les revois.

Et la nuit fut longue, et le sable dansait férocement autour de moi, se préparant peut-être à la pire tempête. Qui sait? Ma fin était peut-être proche, ou bien lointaine, on ne savait jamais ce qui nous attendait.

Combien de kilomètres avais-je parcouru? Mes talons en feu semblaient crier: "des milliards! des milliards!".

Mais ce n'était que le début du voyage. Oh oui, Châan...tu es loin d'être tirée d'affaire.
Le soleil s'épanouissant à l'orée de mon champs de vision annonça le début du vrai désert aride. Le début d'une journée terriblement, horriblement sèche et brûlante.

Mortelle.

Le pire, dans le désert, c'est qu'on ne savait jamais où l'on était. Car tout était identique. Il fallait se fier à son instinct. Or, je savais que mon instinct n'était pas toujours très fiable.

Vive le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 7:44

Marcher.

...

Marcher.

...

Marcher.

L'estomac dans les talons, le visage cuisant et transpirant.

...

Marcher.

Un pas après l'autre. Pauvre vagabonde désespérée.

Marcher.

...

Mal aux pieds...Ouïe!

...

Continuer à marcher.

...

Encore!



(Post qui sert à rien T_T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 7:54

L'aridité du désert, ce soleil de plomb, si tapant et brûlant, faisait de ma tête un douloureux kaléidoscope de chaleur, et mes yeux clignaient, éblouis, face à cet astre doré.
Je scrutai le lointain, ce plat horizon : il signifiait que j'étais loin d'être arrivée. Seulement quand des montagnes se formeraient, alors je saurai que le Clan n'était plus très loin. Pour l'instant, la platitude béante qui m'entourait était d'une monotonie terrifiante. Ah, si, il y a avait quelques cactus.
Et ma sacoche s'allégeait de plus en plus. Il me restait à manger, heureusement, mais pour ce qui était de l'eau...une demie gourde d'eau. Et j'avais soif, ma bouche était sèche, tandis que l'air piquait méchamment mes poumons.
Combien de temps allais-je pouvoir encore tenir? Ma gorge se serra à l'idée que je mourrais, seule, sans qu'on ne retrouve jamais mon corps. Au pire, je me ferais mangée par les coyotes. Et ma dépouille disparaitrait dans le bec de vautours.

- Pauvre idiote! Me criais-je à moi-même.

Et l'écho se répandit en une lente litanie, telle mon ultime farandole maudite. Pourquoi n'avais-je pas accepter la compagnie d'Ahàron? Non, j'avais eu raison. Lui, mourir? Oh non...jamais je n'aurai pu le supporter.

Soleil et désespoir.

Je n'arrivai même pas à accélérer le pas! J'étais épuisée, la sueur me collait au front, je puais à des kilomètres à la ronde, mais je savais que si je m'arrêtais, il en serait fini de moi. Je bifurquai vers l'est, sachant que c'était la direction des Terres Brunes - au moins savais-je une chose! Et je sondai l'horizon à la quête d'un mont, d'un petit vallon qui signifierait l'once d'un espoir.

Rien.

Je terminai ma dernière gourde.

Dernière danse du désert...

Au milieu de l'après-midi, le soleil était si puissant que je crus devenir aveugle. Quoi que ça n'aurait pas été si mal : je n'aurai pas vu ma débile de mort. Finalement, je dus m'arrêter pour me reposer. Mes jambes ne m'obéissaient plus. Ma faiblesse me terrifiait. Tous les muscles de mon corps m'étaient douloureux, et ce n'était pas seulement lié à la marche. Il y avait bien sur la fatigue musculaire, les courbatures dues au nuit sur le sol irrégulier, mais il y avait un tout nouveau mal en moi. Mon corps se déshydratait, et mes muscles protestaient contre cette torture.

Je n'allais pas pouvoir aller bien loin.

Épuisée, je tournai le dos au soleil, de façon à ne plus l'avoir dans les yeux.


Dernière édition par Châan le Ven 25 Mar - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelkhael
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 759
Points : 31273
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 23
Localisation : Du haut de la falaise

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 8:00

Hum, quand t'auras fini d'écrire, tu pourras poster un message ? Sinon je saurais pas que tu as fini...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 8:19

Ok (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 8:37

C'est bon! :D

C'est trop génial d'écrire dans le désert!!!! Je me suis découverte une nouvelle passion xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 9:07

J'avais faim, mais je me disais que manger m'assoifferait plus qu'autre chose. Or, mieux valait garder ma salive légèrement humide pour l'instant. Titubante, je me relevai, vis un cactus, et, sans précautions, arrachai un morceau, me piquant les doigts au passage.

M'hydrater...

ça ne suffirait pas à me gorger d'eau, mais l'acidité du jus verdâtre fut comme une bénédiction pour mon pauvre œsophage sec comme les grains de sable haïssables qui jonchaient le sol.

Et je repris route.

Quand le soleil sembla devenir moins tapant, et l'air plus léger, je crus voir, au loin, si loin que c'en était irréel, les courbes d'un pic, entouré d'un halo sombre, et...immensément lointain. Il semblait flotter dans l'air, et le désespoir me fit trembler.

- Non...murmurais-je, puis, plus haut: c'est impossible!

J'avais tant marché...mais pour atteindre ce pic, les reliefs des Terres Brunes, il faudrait le triple de la distance que j'avais parcourue! J'étais figée comme une statue, me refusant à admettre l'évidence. Le chagrin me fit couper les jambes et je tombai à genoux, hoquetant de douleur. C'était une défaite lourde à supporter.
Mon souffle devint court, et je poussai un gémissement plaintif, au sanglot sans son ni larme. Le soleil chauffait mon dos, répandant sa chaleur jusqu'à la racine de mes cheveux.
Le temps sembla éternité, et je ne repris possession de moi-même que lorsque seule la lune éclaira mon visage.
Je me relevai laborieusement. De petits cailloux pointus étaient incrustés dans mes jambes, mais je n'avais pas la force de les retirer. Je regardai longuement le lointain pic, qui flottait hors de portée de moi.
Et finalement...aussi sottement que cela puisse paraître, je me mis à avancer.
Mes pieds foulaient lentement le sable.

Tchac...Tchac...

- Ahàron...! murmurais-je.

Son nom me donnerait-il du courage? Une onde souleva alors ma poitrine, et une boule se forma dans ma gorge. Je me mis à tousser, en staccato, puis laoux me fit venir les larmes aux yeux - des larmes que je n'avais plus dans le corps - parce que je riais.

- Idiote! Me moquais-je, de moi-même, entre deux spasmes.

Je titubai, ivre, traînant les pieds. Et je riais, comme une hystérique, le son emporté par le vent. J'avais l'impression de faire du sur-place, tant la distance qui me séparait du pic était immense.

- Je vais mourir, articulais-je.

Il n'y avait plus de peur dans ma voix roque. C'était un simple constat. Le sable était chaud. Le désert était sec. J'allais mourir.

Dix crissements dans le sable.

Combien de pas me restait-il avant que je ne m'écroule?
Je tins le coup encore quelques heures. Du point de vue de la mort, c'était beaucoup. D'un point de vue vivant...ce n'était rien.
J'étais presque aveugle, la poitrine traversée de spasmes, incapable de trouver de l'oxygène dans l'air. Des plaintes rauques s'échappaient de mes lèvres gercées.
J'atteins alors un vieux cactus mort, rabougri, dont l'ombre de sa silhouette arachnéenne couvrait mes épaules meurtries. Mes jambes se dérobèrent et je m'écroulai à plat ventre.

Trassh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Ven 25 Mar - 9:19

Mes yeux, comme morts, fixaient les grains de sable. Et j'écoutais ma respiration sifflante.
Au bout d'un moment, dont je n'aurai pu évaluer la durée, je fermai les paupières.

Combien de temps encore? Pensais-je mélancoliquement.

La douleur dépassait tout ce à quoi je m'attendais. Les muscles de mon corps se révoltaient, se tétanisaient spasmodiquement, luttant contre cette raideur mortifère qui m'emplissait.
Mais moi, je ne combattais plus. Je me laissais porter, emporter, porter...porter, emporter...

Porter...Et emporter, em...emporter...orteeeer...

Drôle de berceuse que cela... Mes paupières devinrent plus noires que jamais. Était-ce le voile de la mort? Alors ce fut les ténèbres et le silence sans fin, dans une bulle hors du temps. J'avais mal...très mal...

Vite, mon dieu...Dépêchez-vous de m'emporter...

J'ai trop mal!
Vite...

Mais la douleur me fit perdre la tête, et je hurlai comme une démone. Le cri n'atteignait pas mes oreilles, mais je le sentais percer la nuit.

Kiara, Nelkhael, Ahàron, Than, l'entendraient-ils?

Mon hurlement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Dim 27 Mar - 7:35

Je n'étais plus consciente.
Comme une chiffe molle, une poupée.

Non, Châan. Tu es morte. C'est tout.

C'était donc ça? Ha, quelle ironie! Je me retrouvais morte, dans le néant, alors que je n'avais jamais cru à quoi que ce soit après la mort.

En plus, il pleuvait.

Splaaaash...

De l'eau dégoulinait sur mon visage. Beurk. En plus il fallait qu'il pleuve.

Eau??? De l'EAU???? S'exclama mon esprit.

Tais-toi, Châan...maugréais-je.

Je me parlais à moi-même. Cool. Bon. J'en ai marre de cette fichue eau!

Boire...
Boire?

Tiens, j'ai soif. Soiiiif...
Boire ;
Boire ;
Boire ;

TAIS-TOI!!!!!
Il pleut plus...

Je veux de la pluie!
Boire. B-O-I-R-E .
Il y a ce tuyau, là...le nom...le nom...

Ah! L'œsophage.
Oui! Il brûle!

Au feu!!! Pitié...je vous en supplie, cessez l'incendie!

Feu . Incendie . Feu...Incendie...Feu?
Merde. Je crois que je suis en enfer.

Mais c'est pas juste!!!! Je n'ai rien fait! RIEN FAIT. Vous comprenez?

(Je m'appelle Châan Arwah. Je n'ai rien fait. Je m'appelle Châan Arwah. Je suis gentille.)

Gentille?
Non, non...je ne suis pas gentille.

(Je suis méchante)

ça brûle! De la pluie! Je veux de la pluie! Et de la lumière!

Mais nous sommes en enfer, pauvre folle.

Mais...Mais...
EAU. Je veux de l'eau. C'est pas trop demander, non??

(Tu es en enfer, Châan...)

J'm'en fous! Je veux juste de l'eau, bon sang!

(C'est trop tard. Tu dois souffrir

Mais je ne veux pas ; souffrir...

Tu ne boiras pas.

Mais je veux ; boire...)

Je pleure. C'est ça? Non, je n'ai pas de larmes.
Si - du feu.
Des larmes de feu. Elles brûlent mon visage...

Non...je m'imagine tout ça, hein?
Je Ne Suis Pas En Enfer.

Si.

Non!!!
Mais où suis-je?
Il fait noir et je brûle. Je brûle. Je brûle. Et je veux boire.
Mais je ne peux pas être en enfer...je n'ai que seize ans!
( Je brûle )

Expies, expies, souffre. Expie, crève. Tombe à genoux...à genoux...

Non. Non. Non.

Je brûle - brûle - brûle...

... << Geunyeo neun ssaul geos gatseubnida. Dangsin-eun geunyeo ga sal geos gat-a ? >> ...

Oh! Des paroles! Je ne suis pas seule!

( Méfiance )

Mais ils doivent être méchants. En enfer, tout le monde est méchant.

Comme toi!

Tais-toi. C'est une erreur, je vais bientôt redescendre sur Terre. N'est-ce pas?
Non, Lup Mic. On ne vit qu'une fois, et la résurrection n'existe pas...

AHARON!!! Oh...sauves-moi!

Je ne sauve pas les méchantes filles.

( Je crois que je pleure.
Non, faut pas pleurer. ça brûle, quand tu pleures )

Ahàron...Ahàron...J'ai peur. Oui, j'ai peur.

<< Maj-ayo, nan saeng-gaghabnida. Geunyeo neun ganghan geos-ibnida. >>

[ Encore ces voix ]

Ouhouuuuu!! Elles me voient?

JE-VEUX-OU-VRIR-LA-BOUCHE

Tu n'as plus de corps...Tu n'as plus de corps...

- Si!!!

Cette fois-ci, j'entends ma voix percer mes lèvres.
Et puis je retombe.
Dans le néant.

Ténèbres...

"Oh! douce clarté de nos étés trop courts!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Lun 28 Mar - 7:11

Quand je m'éveillai de ce petit coma dérangeant, j'essayai tout de suite d'ouvrir les yeux: grosse erreur. L'éblouissement fut comme une rafale de douleur dans mon crâne, semblant exploser de toute part. Je poussai un gémissement plaintif, et tentai de lever les mains pour me cacher le visage.
Mais j'étais si lourde...mon corps déshydraté, complètement à sec, devait être une vraie dépouille mi-morte mi-vivante. La douleur était atroce. Mon dos me brûlait, des fourmillements parcouraient tout mon corps, ma tête était sur le point d'exploser, ma gorge était en feu, ma bouche sèche, et des spasmes me tordaient le ventre.
On du se rendre compte que je m'éveillai, car, tout de suite, j'entendis des paroles dans une langue inconnue, et je sentis des bras tâter doucement mon visage. Je n'osais pas ouvrir les yeux, mais un seul mot m'obsédait: boire.
Pitié...je crevai de soif.
Ma bouche articula lentement une supplication, mais rien ne semblait sortir de ma bouche. Je me sentais si faible, si vulnérable...je me serai mise à genoux pour un peu d'eau!
Et je n'arrivais même pas à bouger le petit doigt! Une grimace se forma sur mon visage, mais des bras fermes - d'homme, sans doute - m'enlacèrent le dos et me redressèrent. Ce fut comme si un bout de bois - moi - , se tordait en deux. Il y avait du sable, en-dessous de moi, mais je me sentais maintenant capable d'ouvrir les yeux.
Peu à peu, mes paupières s'entrouvrirent lentement, mes cils me protégeant par un léger voile, jusqu'à l'ouverture totale. Je fus troublée de constater qu'une bonne douzaine de gens m'entouraient. Tous se ressemblaient: la peau tannée, les yeux en amande, les cheveux sombres. Leurs expressions n'étaient pas hostiles, plutôt compatissante. Comme si je n'étais pas la première qu'ils croisaient dans le désert.
Une bouffée de soulagement m'envahit: peut-être ne me voulaient-ils pas de mal! Et, encore mieux: peut-être avaient-ils de l'eau à me donner!
Je ne me sentais pas la force de parler, alors je mimai le geste de boire, en ouvrant la bouche et en me servant de mes poignets: même si cela fut douloureux, je pouvais contrôler mon corps.
Immédiatement, l'homme qui se tenait en face de moi, un patriarche à la barbe blanche, sortit du sac qu'il portait une gourde dont sortait le magnifique clapotement de l'eau. Mes yeux s'illuminèrent, et, sans plus de politesse, j'attrapai le récipient que je portai à mes lèvres.
Le liquide dégoulina dans ma gorge, dans ma bouche, emplissant mon corps d'une euphorie nouvelle. Même si l'eau n'était pas très fraîche, même si elle avait un léger goût acide, je la vénérai. A plusieurs reprises, je faillis m'étouffer, avalant de travers, mais bon dieu que c'était bon!
Trop vite à mon goût, la gourde se fit vide. Mais j'étais rafraîchie, même si mon corps restait douloureux, parcouru de spasmes.

Bon. Maintenant, étape 2 : en savoir plus sur ces personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Mar 29 Mar - 6:39

Je farfouillais dans ma mémoire à la recherche d'une quelconque information concernant des gens à la peau mate et aux yeux en amande causant dans une langue quasi-indéfinissable.
Enfin, un petit quelque chose me revint: les nomades du désert.
Ah oui...tout s'expliquait. Les nomades étaient, par définition, les êtres les plus haïs du Clan des Terres Brunes, encore plus que les loups-garous! En fait, peu de gens aimaient les nomades. Ils étaient réputés pour être d'habiles voleurs, et l'on se méfiait d'eux. Pourtant, ils me paraissaient pour l'instant sympathiques.
Ils étaient une petite douzaine, vêtus de vêtements de lin aux couleurs pastels, les femmes avec de jolis bijoux de terre cuite, et certains hommes avec des turbans sur la tête. Beaucoup étaient chargés, et je remarquais derrière eux des dromadaires et des caravanes.
Oui, c'était bien des nomades. Tous me dévisageaient, plutôt curieusement, et je tentai vainement de leur sourire. De toute façon, s'ils me voulaient du mal, je pourrai facilement m'évader: ils étaient tous de simples humains.
Pourvu qu'ils parlent Elsbérien! Ou au moins le Satana, même si cela m'aurait fortement étonné.

<< Bonjour tout le monde...fis-je, la voix rauque et éraillée. >>

Ils se regardèrent entre eux, et le patriarche - qui semblait être le chef - se tourna vers les autres en leur lançant quelque chose dans sa langue. Un jeune homme acquiesça et s'avança vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Mer 30 Mar - 8:16

Ce-dernier était franchement, très séduisant. Aussi grand que ses frères, les épaules bien bâties, un corps d'athlète et une peau acajou, le tout surmonté de pommettes hautes, d'yeux d'un chocolat sombre, et de boucles soyeuses et noires de jais. Son bras droit était orné de nombreux tatouages en forme d'arabesque. Quand il prit la parole, sa voix créa en moi une cascade de désir. Charmant jeune homme. En plus, il parlait Elsbérien!

<< Bonjour, me salua-t-il d'une voix aux accents uniques, ceux des gens du désert, qui donnaient à ses paroles une magie somptueuse. Je suis Ézéchiel, et... >>

Il semblait chercher ses mots, ne parlant pas Elsbérien aussi bien que je m'y attendais. Pas grave.

<< Nous sommes des...gens du désert. Des no...
-Nomades? L'aidais-je. >>

Il acquiesça en souriant.

<< Qui es-tu? Me demanda-t-il. >>

Je réfléchis à toute vitesse: les humains vivant dans des contrées reculées avaient tendance à ne pas trop aimer les autres espèces. Mieux valait faire croire que j'étais humaine! Pour mon nom, je pouvais garder le miens, mon identité ne poserait pas problème.

<< Je m'appelle Châan, me présentais-je. Je...viens d'Elsbère.
-Tu as...parcouru...du chemin.
-Exact, fis-je en soupirant et en me frottant les yeux. Le désert est bien féroce.
-Quand on ne le connait pas bien, fit-il d'un clin d'oeil. Toi, humaine?
-Oui, mentis-je avec aisance (à vrai dire, j'avais toujours été douée pour les mensonges).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Jeu 31 Mar - 5:57

<< Je n'avais pas emporté assez d'eau, rajoutais-je, penaude. >>

Ézéchiel s'esclaffa, d'un rire cristallin.

<< Nous sommes prêts à t'accueillir autant de temps que tu le désireras, fit-il, plus sérieusement.
-C'est que je dois me rendre rapidement dans un Clan...dans le désert.
-Le Clan des Terres Brunes? Grommela le jeune homme. >>

Je hochai la tête, et vis dans ses yeux qu'il n'aimait pas particulièrement ce Clan.

<< Moi non je ne les aime pas, crus-je bon de rajouter. Mais c'est une mission qu'on m'a confiée.
-Vraiment? Fit le nomade, un brin d'intrigue dans les yeux.
-Oh, je dois juste annoncer un décès, rien de bien grave.
-Au contraire! S'exclama Ézéchiel. Quand un pauvre gars des Terres Brunes meurt, ça ne peut être que du bon! >>

Je lui rendis un sourire. A vrai dire, je haïssais moi aussi ces gens qui m'avaient chassé, mais j'y avais aussi vécu de belles histoires, j'avais combattu à leurs côtés, et j'avais défendu ce clan comme si ma vie en dépendait.
Je ne pouvais pas cacher cette part de mon histoire. Mes côtes me faisaient souffrir, mais je posai les mains au sol pour me relever. La douleur fut telle que je lâchais un cri: les spasmes s'étaient amplifiés en un mal continu et foudroyant. Heureusement, Ézéchiel se pencha et me tendit sa main, que j'attrapai avec plaisir.
Ces gens étaient serviables, et ne me voulaient aucun mal, très, très bonne nouvelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Mer 6 Avr - 6:50

Une fois debout, je m'étirai tel un chat sauvage, les os grinçants, comme s'ils n'avaient pas été huilés depuis un bout de temps. Ézéchiel me fit un clin d'œil puis rejoignit le patriarche, entamant un long discours en cette langue bien étrange qui les caractérisait.
Patiemment, j'attendis, me dandinant d'un pied sur l'autre, ayant comprit qu'ils discutaient tous deux de ma situation. Néanmoins, je ne m'avérais pas du tout inquiète: je faisais confiance à Ézéchiel.
Attendant le verdict, j'en profitais pour jauger les gens autour de moi: certains s'attelaient à des tâches sur les caravanes, d'autres s'occupaient des dromadaires, et les seuls qui ne faisaient rien me jetaient des coups d'œil discrets. D'ailleurs, un groupe de jeunes filles de mon âge (trois belles perles orientales), se donnaient des coups de coude en baissant la voix - chose inutile, puisque, même en hurlant, je n'aurais strictement rien compris de leur langue.
Pendant toute la discussion, le patriarche aux mille et unes ridules faisait jouer ses doigts dans sa barbe blanche, ouvrant à peine la bouche. Enfin, il eut un hochement de tête final et je compris que la décision avait été prise. Ézéchiel me rejoignit en souriant.

<< Ghanem accepte de te recueillir pendant autant de temps qu'il te faudra, déclara-t-il de sa voix masculine aux accents orientaux. >>

J'en déduisis que Ghanem était le vieillard, et sans aucun doute le chef des nomades.

<< Par contre...Nous voulons bien t'accompagner jusqu'au Mont Penelios, mais pas plus loin. Ghanem dit que c'est hors de question que nous ayons affaire au Clan des Terres Brunes. >>

Je hochais la tête.

<< Nous sommes le combien? Demandais-je, m'interrogeant sur la longueur de mon pseudo-coma assoiffé.
-Le 14, me renseigna le jeune homme. >>

14 Février. Génial, j'avais loupé la Saint-Valentin avec Ahàron. Enfin, à cet instant, c'était bien la dernière chose qui m'importait!

<< On peut arriver quand aux Terres Brunes? Fis-je en fronçant les sourcils. >>

Ézéchiel réfléchit un instant, puis déclara:

<< Si l'on se dépêche et qu'on ne s'arrête même pas la nuit, on y est dans à peine un jour et demi. Nos dromadaires sont les meilleurs du désert.
-Je n'en doutes pas, fis-je en souriant. Alors j'accepte le marché! Que puis-je faire pour vous remercier?
-Rien du tout, les ennemis de nos ennemis sont nos amis, répondit le nomade d'un clin d'œil bien prononcé. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Sam 9 Avr - 1:11

Les Nomades firent boire les dromadaires, que j'aidais à atteler, et, peu de temps après, le groupe de fille que j'avais vu vint me voir en souriant. Elles mimèrent des gestes et imitèrent le bruit de l'eau: ah oui, sans doute voulaient-elles que je me douche...
Gênée, je me rendis compte que je ne sentais vraiment pas la rose: mes vêtements étaient imbibés de sueur, et mes cheveux secs étaient noueux et en mauvais point.
J'acquiesçai, en souriant, et les trois jeunes filles m'emmenèrent dans une des caravanes (en tout, il y en avait deux très grandes et deux petites). L'intérieur était sombre mais frais, et seul une petite lumière filtrait à travers une ouverture. Des tapisseries couvraient les murs, et quelques meubles trônaient ça et là: une table de bois et deux tabourets ; un immense coffre, une bassine remplie d'eau mousseuse, et trois lits de camp.
Sans que je ne pus faire un geste, les jeunes filles m'aidèrent à enlever mes vêtements, et me jetèrent dans l'eau en riant. Je me pris au jeu et me laissai savonner, me relaxant pour la première fois depuis des lustres. C'était bon de sentir mes muscles de se relâcher, et mes cheveux s'humidifier, retrouver leur bonne couleur d'ébène et leur douceur d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Sam 9 Avr - 2:50

Le soir même, nous partîmes en route. Les dromadaires avaient bu, et nous étions repus.
Moi-même me sentait légère et propre, quoique courbaturée de partout...
Les nomades m'avaient refilés de nouveaux vêtements qui sentaient bons l'orange, ainsi qu'un turban qui me protégeait du soleil.
Je discutais longtemps avec Ézéchiel, qui m'expliqua qu'il aimerait beaucoup aller étudier à Elsbère, et que la vie qu'il menait, ici, avec sa famille, ne lui plaisait pas tant que ça.

<< Tu pourrais aller à l'Académie, répondis-je. Tu parles très bien Elsbèrien, et nous sommes peu d'élèves, pour l'instant. >>

Ézéchiel soupira et regarda ses mains.

<< Non...Je dois rester ici. >>

Il engloba du regard le désert d'un air morne et las.

<< Ghalem n'accepterait jamais que je m'en aille. C'est mon grand-père, et je suis sensé succéder à sa place, quand il décèdera... Sauf que je n'en ai aucune envie.
-Il n'y a personne d'autre pour le remplacer?
-Va savoir...fit-il, un peu en colère. Je suis le seul de son sang. >>

Nous nous tûmes quelque temps, admirant les étoiles au dessus de nos têtes, et savourant la sensation de la légère brise sur notre peau. Nous étions tous deux installés sur deux dromadaires, et je me calais sur ma selle.

<< Ma vie est toute tracée, reprit-il. Je devrais épouser une de ces filles. Mais pourquoi me marierais-je avec quelqu'un de banal, si je connais déjà l'exception? >>

Son regard inquisiteur se posa sur moi, et j'espérais être la seule à avoir comprit le sous-entendu. J'acquiesçai simplement, avant de bailler.

<< Bon, moi je vais me coucher, je suis exténuée! M'exclamais-je.
-Bonne nuit, sourit-il. >>

Il m'aida à descendre, et je me dirigeai vers la plus petite caravane, où l'on m'avait installée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Châan
Sous-chef
Sous-chef
avatar

Messages : 1186
Points : 31654
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 24
Localisation : Elsbère

Feuille de personnage
Niveau en magie:
0/200  (0/200)
Equipement:
Relation avec les autres personnages:

MessageSujet: Re: Le Désert    Sam 9 Avr - 23:40

Il nous fallut deux jours pour atteindre le Mont Penelios. Deux jours où je découvris la vie des nomades, et partageai leurs repas, discussions animés et petites soirées de conteurs. Je trouvais ces gens formidables.
Quand la caravane s'arrêta au pied du Mont, une bouffée de nostalgie m'envahit. Nos chemins allaient maintenant se séparer.

<< Bon...fit Ézéchiel. Nous nous reverrons peut-être un jour, Châan.
-Peut-être...souris-je, mi-figue mi-raisin. Je l'espère.
-Tu survivras au retour? Rit-il.
-Oui, je prendrais un cheval et beaucoup d'eau! J'ai passé de merveilleux moments avec vous.
-Et ce fut un plaisir de voyager avec toi. >>

Il me fixa d'un regard de braise et, gênée, je détournais la tête.

<< Viendras-tu me voir à Elsbère? Demandais-je, pleine d'espoir. >>

Je m'étais faite un bon ami, et le quitter me rendait triste.

<< Oui. >>

Son visage s'illumina.

<< J'ai convaincu Ghalem de me laisser y aller...A la prochaine lune. En échange, je dois travailler assidument et permettre à mon peuple de vivre encore mieux. S'il meurt, je lui succéderais. Mais pour l'instant, j'ai le droit de quitter ma famille et de rejoindre l'Académie.
-C'est formidable! M'exclamais-je. Vivement la prochaine lune, alors! >>

Il sourit, et, sur ce, s'éloigna, rejoignant son peuple. Je leur fis de grand signe, jusqu'à ce que leurs caravane et dromadaires fussent un petit point noir au loin.
Alors je m'écroulais sur le sol du mont, et attendis patiemment que la journée laisse place à la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Désert    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Désert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bataille du désert. (WW II)
» cha sert d'avoir in garchon plombier-chauffagiste...
» A quoi sert ce forum et si vous désirez participer au Wiki
» l'orthographe ne sert à rien
» L'ADN : Qu'est-ce que c'est exactement ? A quoi ça sert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEMA-CO :: Autres Clans :: Clan des Terres Brunes-
Sauter vers: